YRESONANCE

Bonsoir !

Wow il s'est passé tellement de choses ici depuis que j'ai commencé à poster en 2012 mais je tiens à vous dire que des confidences aux aventures que j'ai choisi de partager avec vous, tout restera en ligne même si je n'y posterai plus.
En effet j'ai finalement réalisé un autre de mes buts, avoir mon propre site avec un ".com" à la fin. Il s'agit de quelque chose de courant maintenant mais lorsque j'étais encore au collège il s'agissait encore d'une sorte d'accomplissement que d'avoir un site se terminant avec un .com donc voilà il s'agit de yresonance.com, s'y trouve tout ce que vous pouviez trouver sur bymascarade mais avec en plus une section streetstyle et un design avec lequel je suis beaucoup plus à l'aise : Pour une fois je n'avais pas vraiment de limites donc j'ai pu laisser parler ma créativité et faire en sorte d'incruster mon univers actuel dans la structure.
Mon blog est quelque chose qui doit être en phase avec mes envies pour que je puisse me sentir suffisament confortable pour écrire, c'est un peu comme chez moi où je bouge souvent mes meubles, plantes et compagnie pour parvenir à un équilibre dans lequel je me sens bien et ici ce n'étais vraiment plus possible.


Bonne soirée/journée à vous, je vous aime !

Yu

Appelez moi Yu.

Il y a quelque chose qui m'agace profondément chez certains commerçants/vendeurs/personnes qui dans leurs travailles sont en relations avec des personnes constamment ce sont celles qui rajoute un "monsieur" "madame" que ce soit pour dire bonjour ou pour répondre à une demande, le pire c'est à la caisse, lorsque je suis dans une file et que j'entend la/le caissier rajouter ça après chaque formule de politesse parce que je sais que cette personne utilisera l'un des deux pour moi et cette personne ne se dira jamais "Hmm je ne sais pas quoi utiliser je vais juste dire bonjour" non, ce sera soit le bon soit le mauvais peu importe si ça blesse ou non parce que la personne n'imaginera même pas que ça peut blesser. Au final il n'y a que les pure clichés "femme" "homme" qui sont pris en compte, le reste ça compte pour du beurre, c'est que ces personnes le cherche donc "ça passe ou ça casse ce n'est pas ça qui vas les empêcher de dormir" sauf que si ! Ce genre de choses reviennent souvent dans mes rêves sous forme d'humiliations d'ampleur bien plus grande et c'est ce qui fini par me faire angoisser de sortir carrément parce que je ne veux pas passer, je ne veux pas me limiter pour des choses aussi débiles qu'une titre de madame monsieur, en fait j'éprouve même un malaise lorsqu'on m'appel madame parce que je le prend comme un titre honorifique du genre "Félicitation vous passez"(en temps que femme) alors que dans la même journée d'autre personnes m’appelleront très certainement jeune homme et j'en passe donc psychologiquement ça revient à des montagnes russes. Niveau extérieur il est hors de question que je me limite aux archétypes féminins pour être appelée madame parce que les deux sont de pures inventions de la société et je ne veux pas me cramponner à quelque chose de fictif, c'est quelque chose qui détruit tellement de personne trans'. La seule façon de me libérer émotionnellement de ça c'est de me considérer juste comme Yu, m'arrêter en me considérant comme moi même et point. C'est déjà bien non ?


Transgender Issue

Lorsque j'ai finalement annoncé à tout le monde le fait que j'étais transgenre j'ai eu surtout beaucoup de retour positifs, des personnes qui m'ont dit que du moment que je serais heureuse elles le seront aussi mais également un ami d'enfance qui m'avait dit qu'il n'y avait aucun problèmes de son côté, qu'il respectait parfaitement ma décision mais qu'il fallait que je fasse attention. Il n'étais pas question de faire attention au fait que cela pourrait blesser certains de mes proches mais plutôt qu'il était désormais plus inquiet pour moi que d'habitude car maintenant ce n'était plus qu'une question de style mais aussi de transsexualité, de quelque chose que certaines personnes prennent comme un affront. Il est le seul à m'avoir jamais mis en garde par rapport aux réactions violentes voir meurtrières qui sont encore monnaie courante envers nous, ceux qui ne font pas partie du genre binaire, auparavant mes parents m'avaient répétés maintes et maintes fois qu'il finirait par m'arrivait quelque chose si je continuais à m'habiller trop différemment de la norme, que je finirait "au poste de police habillée comme ça" ou encore qu'on finirait par me "ramasser sur le bord de la route" avec toutes les arrières pensées absolument non justifiées qui allait avec, pour eux c'était une question de choix, avec mon ami d'enfance c'était plutôt de l'ordre du "fait attention, parce que ce que tu es n'est pas toléré par tous" et ses mots ne m'ont vraiment marquée. Je suis exactement la même qu'auparavant, de l'extérieur mon style évolue mais sa structure, sa base, reste des ressentiments, des visions que j'extériorise. Dehors je suis la seule qui sait qui je suis, les autres me verront comme la réaction de ce que leurs yeux voient et de ce que leurs esprit y répond mais personne ne sera réellement sans ma réponse donc rien ne change, je suis autant en danger qu'à l'époque.

Je voulais juste vous faire part de comment une qualification peut changer la perception que les autres peuvent avoir de vous ou encore du danger que vous encourrez en voyant un mot comme transgenre résonner pour quelqu'un à qui on tient.

Photo : Ilaria Minischetti
Dress : Area di Barbara Bologna